Soirée Labellisation du Centre d’Art Contemporain du Creux de l’Enfer de #Thiers

Le vacarme de la Durolle nous accueille, mieux qu’une fanfare et de façon bien plus spectaculaire qu’un tapis rouge ! Ce soir là se retrouve tout ce que Thiers réunit du monde des Arts, des métiers des Arts : outre les officiels, tous les bénévoles et passionnés du Centre qui s’impliquent et fréquentent ses salles « des pas perdus », tout au long de l’année. Un moment partagé pour comprendre comment et pourquoi le label a été obtenu :

Pourquoi : « le Creux de l’Enfer soutient les artistes, se développe sur le lieu de vie du public qui le fréquente, et réalise un important travail d’éducation auprès des enfants ».

Comment : « l’accomplissement de 2 années de travail de sa directrice Sophie Auger-Grappin et de son équipe (salariés et bénévoles) ».

Voici ici la réponse au « mystère » soulevé par la porte-parole du Président de Région, laquelle évoquait une œuvre gisant au fond de la Durolle : Michael Angelo Pistoletto voulait laisser une trace de son passage en abandonnant dans la Durolle une sculpture en métal : un double losange visible en été au plus bas du débit, recouvert de vase et méconnaissable si l’on en ignore l’origine.

                                                                                                                 Brigitte Aptel

Le Creux de l’Enfer fait partie des 24 centres d’art contemporain labellisés en France (https://www.lamontagne.fr/thiers-63300/loisirs/le-creux-de-l-enfer-a-thiers-a-fete-sa-labellisation-de-centre-d-art-contemporain-d-interet-national-le-seul-de-la-region_13699294/).

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *