Piscine de #Thiers – Corinne Lepage conclut à l’abandon du projet d’Iloa.

Corinne Lepage

Corinne Lepage ancienne Ministre de l’environnement apporte un éclairage déterminant sur le dossier de la piscine d’Iloa.

Retrouvez les 4 points mis en avant dans le courrier recommandé adressé à  Tony Bernard, Président de TDM ainsi qu’au préfet et la cour des comptes concluant à un bilan coût-avantages du projet d’Iloa nettement négatif, concluant inévitablement à son abandon avant le dépot du permis de construire.

    1. Atteintes aux autres intérêts publics du territoire
    2. Coût du projet apparaît excessif
    3. Atteinte indéniable à la biodiversité de la zone d’Iloa
    4. Fait courir un risque certain pour les usagers et l’ouvrage lui-même

Pour consulter le courrier de Corinne LEPAGE  au format PDF merci de cliquer ici :

Piscine de #Thiers : un devis signé avant le permis de construire ( #TDM ) ???

Piscine Barnérias de Thiers

Dans l’article de la Montagne paru le 22 février 2020 sur le choix du constructeur de la nouvelle piscine de TDM a une position très tranchée et pourtant contestable : A la question serait-il possible de revenir sur cette décision à l’issue des élections municipales, Tony Bernard affirme qu’il ne sera pas possible de revenir sur la décision car TDM sera engagé avec la signature. L’article finit étrangement avec la date d’ouverture de la fameuse piscine.

Cette affirmation est totalement erronée et vise à fausser le débat démocratique en oubliant certains éléments fondamentaux de droit pourtant connus de tous.

Comme vous le savez tous, la signature d’un devis n’engage pas TDM définitivement. En effet, il y a beaucoup de possibilités de recours :
Il ne s’agit que d’un devis, comme tout contrat il peut être cassé soit à l’amiable, soit par le tribunal.

Il est étonnant de constater qu’un devis soit signé avant l’obtention du permis de construire avec le risque de perdre l’acompte. Il faudrait pour cela que des clauses soient inscrites en cas de changement de majorité municipale pour éviter, à cause d’une précipitation suspecte, de pénaliser par avance le budget intercommunal.

Il est enfin surprenant de constater que TDM omet de communiquer aussi sur le délai obligatoire de 2 mois suite au dépôt du permis de construire qui nous emmènerait après les élections municipales.

TNM – invitation – 6 ème Rencontre de #Thiers – Piscine René Barnérias une réhabilitation pour 6 millions d’euros subventionnable à 62%.

Piscine BARNERIAS - Thiers

Madame, Monsieur,

Depuis janvier 2019, l’association Thiers Nouveaux Mondes poursuit son  travail d’investigation concernant la piscine de Thiers, R. Barnérias.

Un collectif spontané d’architecte, composé de Gérard De Vallée, Nicolas Dimanche et Joseph Grappin, vous présentera ses travaux intégrés au quartier de la Gare :

Le jeudi 5 mars 2020

à la salle Espace

à 20h30

Cette présentation de projet de réhabilitation de la piscine fait suite à une lecture approfondie des trois études démontrant les possibilités de la réparer pour un coût 2 fois inférieur au projet d’Iloa à 12 millions d’euros et subventionnable à 62% comme celle Ambert à 5 millions d’euros.

Au plaisir de vous y rencontrer,

L’équipe de Thiers Nouveaux Mondes

Réhabilitation de la piscine de Super Besse pour 5 millions d’euros Vs piscine René Barnérias de #Thiers

Après Ambert, Super Besse réhabilite sa piscine au pied des pistes et la transforme en centre aqualudique avec des prestations suplémentaires : bassins ludiques, sauna, hammam.

Comme vous pourrez le constater dans l’article de la Montagne, le budget est 2 fois moins onéreux que celui d’iloa. La même transformation peut être réalisée pour René Barnérias. Les commerçants de Thiers se plaignent que les touristes restent seulement 1/2 journée dans le centre. Demain, un centre aqualudique à proximité du centre ville, apportera (serait un motif pour prolonger leur séjour) une prestation suplémentaire à leurs offrir.

Le Sous-Préfet de #Thiers sera vigilant… ( #piscine )

« Thiers Nouveaux Mondes » a rencontré, le 15 novembre 2019, le Sous-Préfet de Thiers.

Etienne Kalalo nous a fait l’honneur, en ce vendredi frileux, de nous accorder une bonne heure et demie de son temps, afin de nous permettre de lui exposer les éléments factuels et nos inquiétudes sur le dossier de la piscine de Thiers.

Piscine Barnérias de Thiers

Après que chacun ai pu se présenter, la présidente de TNM a exposé l’ensemble du dossier relatif à la piscine René Barnérias et au projet de piscine intercommunale à Iloa. Elle a pu souligner l’absence de risque majeur d’effondrement de la première (confirmé après lecture des rapports enfin mis à disposition par la mairie de Thiers), et la possibilité de la remettre en service, et a fait part de nos craintes relatives au projet de la seconde, notamment au regard des risques et contraintes environnementaux, de transport, de pollution, etc. Sur l’aspect purement sportif, elle a démontré le formidable potentiel de la piscine René Barnérias et les regrettables conséquences de son abandon.

Monsieur le Sous-Prefet, très attaché à la ville de Thiers (de ses propres mots, son affectation ici relève d’un choix fort et délibéré de sa part), s’est montré attentif et sensibles à nos arguments. En qualité de garant de l’état en terme, notamment, de sécurité et d’environnement, il nous a assuré qu’il consulterait tous les documents relatifs à ce projet (dont certains qui nous sont toujours inaccessibles à ce jour) et qu’il serait attentif aux conséquences des choix qui seront opérés par la commune et la communauté de communes.

Il nous a également assuré qu’il rencontrerait, à ce sujet, Monsieur le Maire de Thiers ainsi que Monsieur le président de Thiers Dore et Montagne, et qu’il fera en sorte de mettre en place, entre ces élus et notre association, un dialogue constructif pour la recherche de la meilleure solution pour notre ville.

Nous adressons nos sincères remerciements à M. le Sous-Préfet pour sa patiente et son écoute attentive.

                                                                                                                 Julien Romero

La piscine Barnérias est réparable et ne risque pas de s’effondrer.

Bien que Mr Abdelhraman Meftah le nie, les 3 études enfin consultables à la Mairie de Thiers le prouvent.

Des personnes qualifiées ont lu et constaté : la piscine Barnérias est réparable pour 1,5 à 2 millions d’euros. Il n’y a pas de risque d’effondrement.

La vérité est enfin disponible en mairie sur simple demande.

Faites comme nous, n’hésitez pas à aller consulter les 3 études : APAVE, l’étude Structure et l’étude Béton.

Il était temps que la Mairie de Thiers mette à disposition ces documents, avant que la C.A.D.A. ne rappelle les Elus au devoir de transparence vis à vis de leurs concitoyens. En effet, devant l’impossibilité d’obtenir ces études et ce malgré l’engagement oral de M. Paul Sabatier lors de la réunion publique de mai 2019 à nous les transmettre, nous avons saisi la C.A.D.A. Cependant, nous maintenons notre demande afin d’obtenir l’ensemble des documents demandés : les plans de la piscine Barnérias ainsi que l’étude de fréquentation. Lors de la réunion du 20 juillet 2019 avec l’Intercommunalité Thiers Dore et Montagne nous avons été surpris de constater que ces documents n’étaient pas non plus en sa possession.

#TNM > piscine > le plan B : plus rapide et plus fiable à mettre en œuvre.

Le terrain, la structure sont connus. Les études concernant la réhabilitation ont été faites.

Nos enfants pourront rapidement apprendre à nager, pratiquer la natation, la natation synchronisée ou la plongée..

Nos collégiens et nos lycéens gagnerons du temps  en y allant à pied, en vélo ou en utilisant les transports en commun. 

Nous pourrons nous maintenir en forme, nous détendre dans un espace adapté.

Vélo

Nous, les 31000 habitants de TDM ne perdrons pas de pouvoir d’achat en accédant à pied ou en vélo pour certains, en transport en commun et en voiture pour d’autres.

Notre accessibilité pourra être améliorée dans tout le quartier entre la piscine Barnérias, les collèges,  les lycées et la gare en coopérant avec le département, la région et la SNCF.

Nos impôts seront maîtrisés avec une réhabilitation 2 fois moins chère, donnant la possibilité à TDM de faire d’autres projets (ex : une maison de santé).

Retrouvez le compte-rendu de la réunion du 19 septembre 2019 avec les aspects écologique, financier, sportif, social et accessibilité confirmés par France   Nature Environnement et la Fédération Français de Natation

Exemple de projet à 3,48 M€ H.T. :

Le conseil municipal de la ville de #THIERS “se lâche” sur “Thiers Nouveaux Mondes” (#TNM).

Le premier adjoint l’a bien précisé, “je n’ai cité personne”, pourtant, il était bien clair que la cible était l’association Thiers Nouveaux Mondes et ses actions citoyennes. En cette fin de conseil municipal du 30 septembre 2019, la chasse est ouverte :

M. Meftah lance les débats en se plaignant de tracts sur lesquels des allégations mensongères sont portées, comme le coût de la rénovation de la piscine Barnérias soi-disant annoncé à 1,5 Meuros, ou encore des problèmes imaginaires d’assainissement sur le secteur d’Iloa.

Concernant le budget évoqué, il oublie que c’est Claude Novotny qui l’a annoncé en conseil municipal en parlant du rapport APAVE qui chiffrait entre 250.000 et 1,5 M€ les travaux de restauration de la piscine Barnérias. Dans l’esprit de TNM, il s’agit bien d’un montant nécessaire à la levée des risques pour la reprise de l’activité nautique, nullement pour la remise à neuf du site. Et nous avons toujours communiqué en ce sens.

Quant au chiffre de 6,5 M€ annoncé par M. Mefhtah pour la réhabilitation de la même piscine, il demeure bien inférieur aux 12,5 M€ prévus pour le projet d’Iloa.

Concernant les risques d’insuffisance du réseau d’assainissement, il ne s’agit pas d’imagination, mais bel et bien d’informations provenant du service assainissement. TNM évoque juste une crainte qui n’a été ni confirmée ni infirmée, hormis par M. Meftah, mais devons-nous le croire. Il existe, semble-t-il, un rapport sur l’état du réseau d’assainissement demandé par un élu, TNM cherche à se le procurer pour en savoir plus.

Interpellés par un élu de l’opposition sur le manque de dialogue entre les élus de la majorité et le reste du monde, M. Sabatier prend le relai en prétendant être allé à plusieurs réunions de cette association (nous ne l’avons vu qu’une fois) pour y constater que le dialogue est stérile, que ses membres posent toujours les mêmes questions et que malgré ses réponses précises qui ne les satisfont pas, ils reposent encore les mêmes questions sous une autre forme. Viennent ensuite les médiocres sarcasmes sur l’importance de la piscine à proximité de la gare quand la ligne vers Boën réouvrira, ou sur la possibilité d’accueillir une équipe sportive pour l’entrainement lors des JO de 2024. Ces interprétations primitives de la ligne de conduite de TNM auront au moins réussi à faire rire l’assistance. 

Ce qu’il ne dit pas, c’est qu’aucune de ses réponses n’est appuyée par des documents que TNM réclame (rapports d’expertise de la piscine Barnérias, devis, plans, dossier technique du projet Iloa) et qu’il n’est pas en mesure de nous remettre.

Mme Munoz ira également de son couplet sur la transparence de la municipalité, mais toujours pas d’explications sur ces documents pourtant réclamés par écrit et toujours pas obtenus. Face à ce manque de transparence, la CADA a été saisie par TNM un mois après une demande écrite officielle de notre association restée sans réponse.

Une fois le conseil terminé et la parole enfin donnée au public, un membre de TNM intervient sommairement pour attirer l’attention sur le fait que l’appel d’offres n’a aucune chance d’aboutir dans les délais annoncés et selon les mêmes bases que le précédent, et propose que les devants soient pris pour anticiper un échec du projet.

Il s’indignera également devant l’attitude de certains élus qui profitent de l’absence de droit de réponse pour “se lâcher” unilatéralement sur une association citoyenne. 

Nous garderons une note positive de la séance et un espoir sur le mot de la fin de M. Meftah qui nous a promis un accès en consultation aux documents réclamés. 

Bien-sûr, ne cherchez pas la preuve de ces faits sur la vidéo du conseil municipal, la fin a été soigneusement tronquée, y compris la promesse du 1er adjoint, cqfd.

NB : Puisque l’on est dans les mensonges, M. Meftah a prétendu que le nouveau marché avait été alloti en deux prestations distinctes (construction de la piscine d’une part, exploitation et maintenance de l’autre). Il n’en est rien. Le nouvel appel d’offre est identique au précédent et est un marché global de performance non alloti. Il ne comporte, de surcroît, aucune clause technique ou administrative.